Quelles sont les normes à respecter des PMR ?

Dans le monde entier, on rencontre plusieurs milliers de personnes à mobilité réduite. Leur déplacement est un défi majeur dans leur vie quotidienne, avec les problèmes d’accessibilité dans diverses infrastructures publiques ou privées. De nombreuses solutions peuvent s’appliquer à tout type de maison pour que les PMR gardent leur indépendance.

Quelles sont les normes d’accessibilité en termes de législation et de réglementation ?

Le règlement PMR de référence est la loi sur l’égalité des droits et des chances du 11 février 2005. En d’autres termes, cela signifie que chacun doit pouvoir effectuer toutes les activités de la vie quotidienne de manière libre et totalement autonome. Il peut participer à la vie sociale, travailler, se déplacer comme tout le monde même s’il a des handicaps. Cette loi est le fondement des normes PMR, des immeubles, des voies publiques, de la santé, de l’enseignement, etc. Le concept d’accessibilité implique de nombreux espaces, comme la circulation dans des bâtiments, l’utilisation ou l’accès des équipements (sanitaires, etc.) et il regroupe également de nombreux aspects : parkings, trottoirs… Vous trouverez toutes les réponses à vos questions sur les cours sur les PMR.

Quelles sont les normes de construction et de logement individuel ?

Tous les aménagements sont un moyen d’offrir un meilleur cadre de vie aux personnes handicapées en simplifiant leur quotidien. Les cours sur les pmr, assurent un certain degré de sécurité en leur permettant de mieux communiquer avec leur entourage. Que ce soit dans un immeuble ou une maison individuelle, les nouvelles réglementations doivent être respectées, notamment en ce qui concerne l’accès extérieur. L’entrée dans la maison doit fournir un passage suffisamment large (minimum 90 cm), et le revêtement de ce chemin répond à certaines normes dans le choix des matériaux antidérapants. Un stationnement d’une largeur d’au moins 3,3 mètres devrait également être aménagé à proximité de ces voies de circulation. Les accès tels que les portes (portes d’entrée, portes internes), les baies vitrées et autres ouvertures seront également concernées : les normes concernent principalement leur largeur et l’espace laissé par l’ouverture. Les prises et interrupteurs doivent être placés à la hauteur maximale précisée, tout comme les robinets, les meubles de cuisine et les salles de bain, ainsi que la boîte aux lettres.

Quelles sont les normes d’accessibilité d’une salle de bain et WC pour les PMR ? 

En quelque temps, la salle de bain est devenue une deuxième pièce de vie. L’aménagement prend en compte l’esthétique, la praticité et l’accessibilité. D’ailleurs, dans les cours sur les pmr, cela est plus explicite.

Pour les bâtiments neufs, au moins une salle de bain doit être placée à une hauteur accessible. Il doit prévoir un espace libre d’au moins 1,50 m de diamètre à l’extérieur de la porte et des équipements fixes. Les éléments et équipements de la salle de bain doivent permettre au fauteuil roulant de tourner ou d’être manipulé. La hauteur de l’évier et des accessoires (robinet, porte-serviettes, miroir, etc.) doit être comprise entre 90 et 130 cm pour une facilité d’utilisation. Afin de permettre l’accès aux fauteuils roulants, un bassin suspendu doit être installé. La personne en fauteuil roulant doit pouvoir tourner la tête et avoir un diamètre supérieur ou égal à 1,50 m. Il en va de même pour la disposition séparée des toilettes et de la salle de bain.

Une décoration de salle de bain conforme à la norme PMR doit répondre aux prérequis suivants : une douche bien équipée, c’est-à-dire que la douche doit être pratique et sûre, une baignoire pratique et enfin la hauteur de l’évier et de ses accessoires doit être correcte.

Quelles sont les normes PMR à respecter pour une maison neuve ?

Si vous envisagez de construire une maison pour y habiter ou pour la location, l’aménagement intérieur et extérieur est primordial pour les personnes à mobilités réduites, selon les cours sur les pmr. L’espace intérieur doit permettre au fauteuil roulant de se déplacer dans la maison sans encombre pour le bien-être des PMR et pour qu’ils aient plus d’autonomie. La largeur de la porte doit être d’au moins 0,90 m pour permettre aux fauteuils roulants de passer. Les poignées de portes doivent être facilement manœuvrables, que ce soit en position « debout » comme « assis ». À l’approche d’un fauteuil roulant, le bout des poignées doit être situé à plus de 0,40 m d’un angle de tout obstacle. La largeur de la salle de bain doit être d’au moins 2,20 m et doit être équipée d’une douche à l’italienne ou d’une baignoire avec barres d’appui. Une salle de bain doit contenir une zone d’approche de 0,90 m pour stocker les fauteuils roulants, jusqu’à un maximum de 0,50 m. Pour l’aménagement extérieur, la largeur du chemin doit être d’au moins 1,20 m de large et répartie sur une surface plane. Le sol doit être antidérapant et ne doit contenir aucun obstacle.

Un logement sur mesure pour vos parents âgés
Faire appel à un service de pressing à domicile à Paris