Aide à domicile auprès des personnes âgées et personnes handicapées

Aide à domicile

Si les autorités publiques offrent aux personnes âgées et à celles souffrant d’handicaps de légers à lourds des allocations financières généralement suffisantes pour leur permettre de vivre dignement, la famille doit prendre à sa charge les services d’assistance et de support quotidien. On parle ici d’aide à domicile. Dans cet article, nous vous proposons quelques conseils pour bien choisir ce professionnel qui jouera un rôle à la fois concret et psychologique.

Les différentes structures d’encadrement d’aide à domicile

Les services à domicile sont encadrés par des structures diverses adaptées aux besoins des sujets à mobilité réduite et des personnes âgées :

  • Un prestataire : Ce professionnel a pour mission de recruter une personne externe, d’effectuer les formalités administratives et un compte-rendu des services proposés.
  • Un mandataire : Il réalise les tâches du prestataire, mais dans ce cas, il ne recrute pas le personnel soignant. C’est le sujet concerné ou sa famille qui le fait. Le recrutement tient compte d’exigences et de besoins plus spécifiques, le but étant de trouver un auxiliaire de vie qui accomplira ses missions sur le long terme. Vous aurez ici affaire au même protagoniste au tout au long de la durée d’accompagnement requise.
  • Un particulier : Le particulier procède au recrutement lui-même. Cette alternative est souvent privilégiée lorsque le sujet a besoin d’une assistance réduite et particulière. Une personne dépendante peut choisir un étudiant ou une étudiante pour faire les courses, payer les factures et préparer les repas. Dans ce cas de figure, les services sollicités ne nécessitent aucune compétence professionnelle, contrairement à la toilette et à la prise de médicaments qui doivent être pris en charge par un spécialiste ayant effectué une formation.

Les principaux critères de sélection

En choisissant un auxiliaire assurant les services d’aide à domicile, vous devez tenir compte d’un certain nombre de critères :

  • Les compétences : Vérifiez que la personne a déjà travaillé avec des sujets souffrant du même type d’handicap ou du même âge que le sujet concerné. Un auxiliaire qui a déjà assisté un handicapé moteur n’est pas forcément compétent pour prendre en charge un malade atteint d’Alzheimer.
  • La géolocalisation : Engagez un auxiliaire qui habite près de chez vous est un atout incontestable.
  • Les qualités humaines : Il ne suffit pas d’avoir un diplôme pour être un bon candidat. Le profil humain compte tout autant. Personne n’a envie de confier son père, sa mère ou un autre de la famille à une personne colérique, impatiente ou arrogante.
  • La disponibilité : Assurez-vous que l’auxiliaire dispose du temps requis pour intervenir dans les moments et les journées où sa présence est nécessaire. Communiquez-lui les horaires : tôt le matin, garde de nuit, weekends…
  • La comptabilité : Les critères précédemment cités ne sont pas nécessairement la garantie d’une bonne entente entre l’auxiliaire et la personne concernée d’une part et l’auxiliaire et la famille d’une autre. Suivez votre instinct et n’engagez que celui avec lequel vous vous entendez le mieux.

Les services les plus courants

On peut avoir besoin d’une aide à la personne pour différentes raisons en fonction des services à domicile voulus. Parmi les prestations les plus demandées, l’accompagnement pour le lever et l’habillage apparaissent en premier. Les personnes dépendantes ou âgées acquièrent plus de vitalité et de joie-vivre si le réveil se passe dans de bonnes conditions. L’auxiliaire doit alors aider à tirer les rideaux et réveiller doucement le sujet dépendant. Ces gestes qui peuvent paraître anodins pour nous peuvent faire toute la différence dans la journée de ce dernier.

Ensuite, nous pouvons citer le ménage. Si l’auxiliaire se charge d’effectuer ces tâches, la personne âgées peut, par exemple, s’adonner l’esprit tranquille à d’autres activités comme la lecture ou la réception des petits-enfants.

Généralement, on a aussi besoin d’un assistant qui propose un accompagnement pour les promenades à l’extérieur : un plaisir nécessaire surtout lorsque la personne dépendante passe la majorité de son temps cloîtrée à la maison.

Conseils pour soigner les cristaux dans l’oreille interne
Quand faut-il songer à placer un proche en EHPAD ?